• Ouverture de Geck\'eau, nouvelle animalerie à Saint-Omer

     

     

     

    <header> </header>

     

     

     

    Lien vers l'article : http://www.lavoixdunord.fr/region/une-animalerie-specialisee-dans-la-vente-de-reptiles-ia37b0n2147245

    Une animalerie spécialisée dans la vente de reptiles ouvre dans la rue de Calais, à Saint-Omer

     

    Publié le

    DAVID MONNERY

    Une boutique pas comme les autres vient d’ouvrir ses portes dans le centre-ville. Ici, les boas ne se portent pas autour du cou et les pythons ne s’enfilent pas aux pieds, ils attendent preneur dans leurs vivariums !

     

     

     

     

     

     

    <figure>

    
Seriez-vous capable, comme Théo Mabille, de porter un dragon d’eau sur votre épaule
?
    </figure>

     

     

     

     

     

    <aside role="complementary">
    </aside>

    C’est le pari de Théo Mabille, 20 ans, lancer sa propre boutique consacrée aux nouveaux animaux de compagnie, les NAC. Le magasin s’appelle Geck’eau, un jeu de mot en hommage au gecko (une sorte de lézard) et à l’élément dans lequel évoluent les poissons d’aquarium qu’il propose également à la vente.

    « J’ai toujours été passionné par les animaux depuis mon plus jeune âge, explique le vendeur. Comme mon père travaille dans une jardinerie à Hazebrouck où il y a un rayon animalerie, j’ai toujours vécu avec des animaux. »

    Non venimeux

    Après avoir décroché un bac pro technicien conseil vente en animalerie, Théo Mabille a travaillé pour l’animalerie de la zone des Frais-Fonds. « Mais j’ai toujours eu l’objectif d’ouvrir ma boutique spécialisée », poursuit l’habitant de Quiestède. Ce n’est pas qu’il n’aime pas les chats, les chiens et toutes les bêtes à poils et à plumes, bien au contraire. Mais son truc à lui, ce sont plus les reptiles et autres gracieux animaux à sang froid. Il en possède d’ailleurs cinq chez lui, dont ce fameux gecko.

    Plutôt rassurant : toutes les espèces vendues dans son enseigne sont non venimeuses. Les boas, pythons et autres serpents n’en demeurent pas moins impressionnants, tout comme les iguanes, caméléons et dragons d’eau qu’on a peu l’habitude de croiser sous nos latitudes. Dans un registre plus consensuel, Théo Mabille, propose également des grenouilles, des tortues, des poissons d’eau de mer, et même de simples poissons rouges. Sans doute le moyen le plus simple d’apprendre à bien s’occuper d’un animal de compagnie.

    <aside class="bear" role="complementary">

    Combien ça coûte ?

    S’acheter un nouvel animal de compagnie, dans cette nouvelle boutique audomaroise, coûte de quelques euros seulement à cent cinquante euros pour une scinque à langue bleue (reptile d’un beau gabarit entre le lézard et le serpent). Mais ce budget double rapidement pour se doter de tout le matériel nécessaire. Prenons un gecko, par exemple, l’emblème du magasin. L’animal seul compte 49 €. Mais, selon Théo Mabille, il faudra rajouter environ 200 € « pour être très bien équipé », et offrir un cadre de vie adapté à ce petit lézard qui apprécie la chaleur et l’humidité propres à ses orgines tropicales. Il faudra ensuite penser à le nourrir : compter environ 2 € par semaine pour une boîte d’insectes (vivants, bien sûr).

    </aside>