• Reptiles et amphibiens menacés en Aquitaine

     

    Lien vers l'article : http://www.20minutes.fr/bordeaux/1380317-20140520-liste-rouge-recense-amphibiens-reptiles-danger-aquitaine

     

    Une liste rouge recense les amphibiens et reptiles menacés en Aquitaine

    <aside>La grenouille des Pyrénées fait partie des espèces d'amphibiens en danger en Aquitaine.

    La grenouille des Pyrénées fait partie des espèces d'amphibiens en danger en Aquitaine. Marie Barneix ( OAFS)

    </aside>

    ENVIRONNEMENT – L'observatoire aquitain de la faune sauvage vient de dresser, avec l'aide de l'association Cistude Nature, une liste des amphibiens et reptiles de la région, classés selon leur risque d'extinction…

    Des listes rouges ont déjà été réalisées dans d’autres régions, sous l’impulsion de l’union internationale pour la conservation de la nature. La première à être lancée en Aquitaine porte sur les amphibiens et reptiles car l’association locale Cistude Nature avait réalisé, en amont, un atlas spécifique sur ces espèces. «Cela permettait d’avoir une idée assez robuste de la répartition sur le territoire», précise Marie Barneix, chef de projet à l’Observatoire aquitain de la faune sauvage (OAFS).

    Une espèce sur trois menacée

    L’étude a commencé en avril 2013 et les résultats ont été soumis à des experts régionaux et nationaux. Elle montre qu’une espèce sur trois d’amphibiens et reptiles pourrait disparaître prochainement du territoire. Parmi les espèces en danger, la grenouille des Pyrénées, la vipère de Seoane et le lézard ocellé. «Ce n’est pas une surprise au sens où le groupe des reptiles est en forte régression à l’échelle mondiale et européenne. Ils ont une faible mobilité et sont très sensibles aux changements climatiques, à la pollution», commente Marie Barneix. Au total, on trouve cinq espèces d’amphibiens menacées et trois peuvent basculer dans la catégorie menacée, si des mesures de protection ne sont pas mises en place. Côté reptiles, sept espèces sont menacées.

    Une nouvelle évaluation dans 5 à 10 ans

    «Cette publication va être un outil pour les différents gestionnaires au contact des espèces menacées et pour les institutions comme la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement DREAL», explique la chef de projet. D’ici 5 à 10 ans, un nouvel état des lieux sera réalisé sur les espèces, pour mesurer leur évolution.

    La prochaine liste rouge pourrait porter sur les libellules puisque un plan d’action régional existe déjà sur cette espèce. Un état des lieux sur la présence d’espèces exotiques, comme la grenouille taureau est aussi envisagé.

    Elsa Provenzano